la poésie peut prendre dezs formes de peinture
la poésie prend un air de peinture
Calligrammes et Paysages

Suite du dixième recueil, les Poèmes oulipiens paru dans la collection Poésie – Graphisme, Calligrammes et Paysages continue la veine de l’atelier d’écriture poétique. Mais l’influence de la peinture entraîne le poète vers les Calligrammes et les Poèmes-paysages.

Je souhaite au lecteur de prendre autant de plaisir à lire ces textes, et je l’engage de tout mon cœur à prendre lui-même la plume, pour connaître à son tour ces étranges sensations que procurent la création, toutes les formes de création, y compris les calligrammes et les poèmes paysages !

15,00 Ajouter au panier
Pièce de théatre l'atelier
L’Atelier
L’Atelier

L’Atelier, c’est l’atelier du peintre, le lieu de vie où règnent souvent l’espoir, le bonheur de la création et de la réussite, mais où le doute, parfois, s’insinue dans la psychologie du personnage, surtout lorsqu’il est confronté au Poète, son confrère de création, ( et sa récréation) qui vient lui rendre visite, et à des heures indues.

Et c’est la confrontation entre les deux personnages forts, les médisances ou les compliments, les calomnies et les accusations compensées par les félicitations, les panégyriques, les éloges et les approbations ! Toiles et tableaux ou images littéraires, qui du poète ou du peintre aura la primeur des acclamations d’un public toujours exigeant ?

Un Peintre et ses disciples, un Poète et son Maître, des histoires de cœur, autour de l’acte créatif sous l’œil du Grand Poète Paul Valéry qui, de son piedestal, commente de tout son cœur, et sous le regard passionné du Chœur des Poètes et du Chœur des Peintres, les événements bons ou mauvais, l’amour, la maladie, le suicide et la mort.

Un texte dense, une pièce avec Chœurs et Chef d’Orchestre en un acte et quatorze scènes. Un texte à lire et à jouer. Une mise en scène pour rêver riche en didascalies : c’est la première pièce de théâtre écrite par Yves Saget.

10,00 Ajouter au panier
le romancier écrit des chroniques au quotidien
Les Poèmes en Tête
Les Poèmes en Tête

Les Poèmes en Tête est un roman à tiroir : le narrateur écrit et dit qu’il écrit au jour le jour. Tranche de vie des années 1990, chroniques au quotidien d’un auteur au travail.

Mais l’autre tranche de vie est rétrospective, est celle d’un poète des années 1970 qui s’interroge sur sa boulimie de production. Pourquoi tant de poèmes en quatre ou cinq ans ? Pour quel manque et pour qui ? « Chronique au quotidien d’un poète ordinaire » comme sous- titre.

Le lecteur trouvera dans ce roman Les Poèmes en tête , qui doit beaucoup au nouveau roman, la passion de l’écriture et de la poésie, l’intérêt pour la littérature, les arts et pour la pratique de la musique. Une galerie de portraits qui défilent au rythme du temps du héros.

La vie quotidienne et toutes ses préoccupations familiales enrichissent l’écriture, ainsi que le rendu de la vie d’enseignants, thème récurent pour le romancier au travail des années 1990, et le rendu de la vie d’étudiant pour le poète des années 1970.

Largement autobiographique, ce roman est aussi une des clés pour comprendre l’ensemble de l’œuvre poétique de Yves Saget.

18,00 Ajouter au panier
Les poèmes inédits
Les poèmes inédits
Les poèmes inédits

J’ai voulu rassembler dans ce recueil tous les poèmes encore inédits, ainsi que les aphorismes qui n’avaient jamais été proposés au public dans les précédents ouvrages, et que je compte bien, un jour ou l’autre, présenter avec des illustrations originales.
Certains textes sont antérieurs au premier recueil Introspections, d’autres sont la suite logique d‘Angoisses et Rencontres, de Qu’en dire ? Ou encore de Divagations qui suivirent :

La fleur incarnation
En mon cœur
Me transit d’émotion
Et je pleure.

Le fruit renouvelé
En ma vie
Semble tant me blesser
Que je fuis.

Cafard et introspections, lumières et impressions, joies des fêtes ou complainte du paysan, du courage, idéal ou illusions, autant de sentiments qui, de l’enfance à la vieillesse, posent les interrogations, essence même d’un poète, pour peindre et dire, et étudier : c’était écrit…

De la même veine thématique, dans un style proche des œuvres précédentes, que les lecteurs fidèles reconnaîtront.

11,00 Ajouter au panier
Poèmes Inspirés des Oeuvres de Watana Butori
Poèmes Inspirés des Oeuvres de Watana Butori
Poèmes Inspirés des Oeuvres de Watana Butori

Depuis pas mal d’années, j’avais envie de travailler avec Watana, peintre d’origine thaïlandaise et épouse de mon beau-frère Bernard Au début que je l’ai rencontrée, en 1983 pour la première fois, nous évoquions plutôt les coutumes et traditions de son pays d’origine, de sa culture et de sa langue, mais point de peinture… nous n’avions encore jamais produit quoi que ce soit ni l’un ni l’autre ! Et puis une décennie plus tard, je me suis mis à la peinture, et je lui montrai une fois par an quelques réalisations, lui parlai de mes projets, de mes livres.
Et une décennie de plus, et j’apprends que Watana s’est mise à la peinture, elle aussi : des cours de peinture académique aux Beaux Arts, les premières œuvres et les premières expositions, et d’année en année Watana devint un peintre confirmé, elle prit la présidence de l’association des peintres de Carrières-sur-Seine.

J’avais dans l’idée de proposer une collaboration avec Watana, de lui faire lire de mes poèmes qu’elle illustrerait… mais elle ne donna pas suite à ce projet. Par contre, l’année précédente, elle m’annonça qu’elle n’accepterait un livre qu’à la condition que ce soit moi qui illustre ses tableaux avec mes poèmes : l’idée me plut, j’avais envie de m’adonner à cette forme d’écriture, encore nouvelle pour moi. Je me mis aussitôt à l’ouvrage.

Je me mis d’abord à consulter le site internet qu’elle me fit connaître, et sur lequel je trouvai un bon nombre d’œuvres qu’elle présentait ainsi au public. Maintenant prête pour cette expérience, Watana m’envoya encore d’autres œuvres par courrier électronique, deux ou trois tableaux par mel, et elle me donna dernièrement à charger une clé USB. Ce qui fait que je me retrouve devant un sacré challenge, celui d’avoir à écrire une soixantaine de poèmes pour illustrer chacun de ses tableaux.

Me voilà donc lancé dans ce projet : avant que de me mettre à l’écriture, je songe à classer par thème toutes les œuvres. Après quelque semaines de tâtonnement et de réflexion, j’obtiens un plan assez cohérent : « sous l’eau, au fil de l’eau, au bord de l’eau, et enfin hors de l’eau ». Chaque œuvre semble trouver sa place au sein de ce plan : « fleurs et fruits, arbres et feuilles, la gare et les voyages, l’Irlande, la Toscane, la Provence ».

 

La palette utilisée par Watana est le plus souvent chaude, colorée, et sa main a la précision du pinceau chinois, son graphisme impeccable, l’émotion qu’elle nous fait ressentir : la matière d’œuvre est là ! A moi, poète, de réussir l’amalgame avec mes propres mots et de donner à lire les mêmes sensations que donne à voir Watana…

19,00 Ajouter au panier
Vente !
Un recueil de poèmes qui pose les grandes questions de la vie
Un recueil de poèmes qui pose les grandes questions de la vie
Qu’en dire?

L’Amour, Le jeu, La guerre mais aussi
Et … quoi de neuf ? : telles sont les parties de ce recueil, où la poésie se fait plaisir à jouer avec les lieux-dits, les clichés et les proverbes, tout le langage familier accommodé, trituré, repensé, structuré en vers libres, en rythmes, en assonances et allitérations. La parole au quotidien devient discours, s’échappe même. Quelques aphorismes, pour traduire une vision personnelle, cosmique, où le comique n’est jamais bien loin :
Alors, Et … quoi de neuf ?
Seul le lecteur décidera …

10,00 8,00 Ajouter au panier
Trente-neuf Poèmes illstrés par Nicole Boutier
Trente-neuf Poèmes illstrés par Nicole Boutier
Trente-neuf Poèmes illstrés par Nicole Boutier

« Trente neuf poèmes illustrés par Nicole Boutier » est né il y a quelques mois, à l’occasion d’une rencontre due au hasard, dans une soirée salsa organisée à la maison pour tous Marcel Pagnol, à Montpellier.
Très vite, nous avons lié connaissance avec Nicole, qui était placée à notre table. Moi, je prenais des photos du concert de Pépé Gipsy qui se produisait sur scène, et plusieurs fois dans la soirée Nicole est venue donner des conseils quant à la prise de vue, et a même pris elle-même plusieurs clichés ce soir-là.
Comme par boutade, je lui ai alors expliqué mes projets de poésie-graphisme, lui lançant l’idée de travailler avec elle, à partir de ses propres photos.
Je souhaite que ce livre, donne autant de plaisir au lecteur que j’ai eu à le composer, à le mettre en forme, à le mettre en page : il m’a ainsi permis de me replonger avec délectation dans mes trente dernières années de ma Poésie.
Yves Saget

 

Le long des masures
Au soir, apprêtées
Marchent les luxures
Vers les canapés.

Leurs pieds se font mime
Heurtent les pavés
Se croisent, escrime
Au pas cadencé.

Et la luxure ose
Aller sous le ciel
Eveiller la rose
La remplir de miel.

Nicole: « Une de mes passions, c’est la photographie et bien d’autres arts encore (peinture, danse, swing, théâtre…).

Mon idée est de me promener dans « la vie » et d’y soustraire des originalités. Regarder autour de soi et « clic, clac », c’est dans la boite.

Je n’ai pris aucun cours de photo. Je ne suis qu’une simple créatrice à la recherche du « temps pas encore perdu ».

15,00 Ajouter au panier