Les Oeuvres Poétiques

17,00

Les oeuvres poétiques rassemblent en un seul volume toute la production poétique de Yves SAGET

  • Les poèmes et aphorismes qui composent Introspections, le premier recueil.
  • Angoisses et Rencontres, le second recueil. Deux pièces plus longues suivent :
  • Mon vieux Rimbaud
  • Pauvre Bitos!

 Et l’Anthologie s’achève par les trois derniers recueils :

  • Qu’en dire ?
  • Divagations
  • Les poèmes inédits.

 

Trente ans de poésie à feuilleter sans modération

Description

APHORISMES

 

Morosité

Morose idée.

 

Fumer.

 

Avoir envie de faire

Des ronds

D’humeurs impartiales.

 

Mort.

 

Une magistrature des vins

De la scène

Et de l’organisation

Des ennuis.

 

Cite, adin !

Site à daims.

 

Voir la misère chez eux

Et s’asseoir chez soi, miséreux.

 

Musique.

 

Fard d’une vie

Phare de ma vie.

 

Réfléchis avant d’écrire

Et écris, et puis réfléchis !

 

Cœur  amour

Cœur  hier !

 

Des doigts agiles

Des sons graciles.

 

 

C’ETAIT ECRIT.

 

C’était écrit

Comme dans un rêve

C’était écrit sur une page

Au fur et à mesure que passent

Les mois et les semaines

En années bouchonnées sur le calendrier

Ficelées et fagotées

Quoi donc, bon sang ?

Une vie à l’eau de rose

Dans un poème qui n’ose

Savourer et s’avouer les choses

Plectres termes en filigrane et filiforme

Oh, spectre au présent éclairci de nuages !

J’étais mal dans ma peau

De mâle endurci, mais doux comme l’agneau du carême

Qui n’oserait point s’écrier sur l’hôtel

Du sacrifice

Qu’on ne l’égorge qu’à petits feux

Et puis qu’on le laisse vivre

Trente ans plus tard

Trois dizaines d’années-lumière

De misère ou de gloire

Sans amour sans amis

C’était écrit

Dans le sang de mes soucis.

 

SAIS-TU LA CHOSE ?

 

Enfin,  depuis belle lurette que j’y songe, que je  réfléchis,  que je me démène  les méninges, je l’ai repris,  mon stylo, la peur au ventre, couché sur le dos dans mon lit,  et j’ai écrit, comme çà, au hasard,  un  petit  poème  sans  prétention, un petit poème en prose que tu lis en ce moment. Eh ! Bien  avant que de  conclure, sais- tu si tu pourras aller jusqu’au bout ?  Aller jusqu’où dans tes pensées inertes ?  Depuis bientôt dix ans, une décennie, çà compte, une décennie, c’est long, tu n’as plus  rien  écrit,  comme çà,  en  quête d’un je-ne-sais-quoi ! Et  ce soir,  dans ton lit,  couché sur le dos, c’est arrivé,  enfin,  tu l’as  pris,  ton stylo ! Faut dire que la cause était belle,  faut dire que la cause était noble :

– Pensez ! … Il écrit un roman ! …

un roman.

– Un roman ?

-Oui, un roman ! … Et encore, un roman en trois tomes, avec des phrases et tout, et des poèmes, et des bons mots :  le roman de sa vie ! …

– Oh là ! …  Alors, si c’est sa vie, laissons-le cogiter ! …

 

 

Cogite-moi ton cœur

Cogite-moi ton âme

Et puis tes sentiments

Tes souvenirs si francs

Et quand tu trouveras

Viens me dire à l’oreille

Viens me dire tout bas

J’ai cogité ma vie

Et puis j’en ai fini ! …

Ce qui fut dit fut dit ! …

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Oeuvres Poétiques”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *