Oeuvres sur papier

19,00

Les oeuvres sur papiers sont-ils des oeuvres achevées?  Il est des traditions vivaces comme les mauvaises herbes, elles sont dures à arracher dans les jardins débroussaillés comme elles sont difficiles à extirper des mentalités dans l’expression collective : le support par excellence de la peinture, c’est la toile ! Or, depuis des décennies, les peintres eux-mêmes ont utilisé pour leurs essais et esquisses les supports papier, et certaines de leurs œuvres esquissées sur des feuilles sont devenues des œuvres achevées.

https://wp.me/p9SL1V-n

Moi- même je me suis souvent servi de ce type de support, essentiellement avec l’aquarelle, cela va de soi, mais pas seulement : j’ai trouvé un grand intérêt à peintre à l’huile ou à l’acrylique sur du papier. Les fabricants ne s’y sont pas trompés, qui sortent maintenant quantité de types de papier, tout grammage et tout format, à disposition des peintres.

Quelques œuvres ont été présentées au moins deux fois au public : une exposition s’est montée du 20 au 26 mars 1995 à l’espace rencontre EDF de Charleville- Mézières, avec une jeune collègue, Isabelle MARTIN. J’ai joint l’article de presse ainsi que le livre d’Or sorti pour l’occasion. J’ai eu l’occasion, l ‘année suivante, d’aller les exposer à la salle des fêtes de Mailly- Champagne le samedi 25 et le dimanche 26 mai 1996, au cours d’un week-end de foire à la gastronomie !

Pour parfaire ma formation, j’ai voulu encore réaliser des tableaux en utilisant exclusivement sur le support papier des crayons feutres colorés. J’ai peint ainsi la « Femme aux yeux bleus » et un « nu allongé ».

Je souhaite au lecteur amateur d’art autant de plaisir à la lecture de ce livre que j’ai pu avoir à la réalisation de ces œuvres sur papier !

Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

https://wp.me/p9SL1V-P

Les ŒUVRES SUR PAPIER

 

Les Oeuvres sur Papier: INTRODUCTION

 

Les oeuvres sur papier sont-ils des oeuvres à part entière?  Les traditions sont vivaces, pour les oeuvres sur papier, comme les mauvaises herbes. Elles sont dures à arracher dans les jardins débroussaillés. Elles sont difficiles à extirper des mentalités dans l’expression collective. Le support par excellence de la peinture, c’est la toile ! Or, depuis des décennies, les peintres eux-mêmes ont réalisé les oeuvres sur papier.  Pour leurs essais et esquisses, les supports papier, et certaines de leurs œuvres esquissées sur des feuilles sont devenues des œuvres achevées.

Moi- même je me suis souvent servi de ce type de support. Essentiellement avec l’aquarelle, cela va de soi, mais pas seulement. J’ai trouvé un grand intérêt à peintre à l’huile ou à l’acrylique sur du papier. Les fabricants ne s’y sont pas trompés. Ils sortent maintenant quantité de types de papier, tout grammage et tout format, à disposition des peintres.

C’est ainsi que j’ai réalisé des compositions telles « Les fenêtres » ou « Les bâtons » sur de grandes feuilles de papier spécial peinture à l’huile. J’ai encore utilisé la papier Canson pour peindre à l’huile. Comme « Le cube » et « La femme arbre » réalisée avec de la peinture acrylique. Il est vrai que le papier est particulièrement bien adapté pour travailler les œuvres avec le crayon mine, le fusain, le stylo bille et les crayons feutres. Ceux-ci peuvent accompagner sans soucis les médiums comme l’aquarelle, l’acrylique ou l’huile. J’ai même utilisé la couleur sortie du tube, directement posée sur le papier. Comme dans la « Composition à la cage », sans avoir peur de percer le papier. Or, en fait c’est un support très solide, résistant pour de longues années à condition de le protéger en utilisant marquises et sous-verre.

Les oeuvres sur papier exposées.

https://wp.me/p9SL1V-P

J’ai présenté quelques œuvres au moins deux fois au public. Une exposition s’est montée du 20 au 26 mars 1995 à l’espace rencontre EDF de Charleville- Mézières, avec une jeune collègue, Isabelle MARTIN. J’ai joint l’article de presse ainsi que le livre d’Or sorti pour l’occasion. J’ai eu l’occasion, l ‘année suivante, d’aller les exposer à la salle des fêtes de Mailly- Champagne le samedi 25 et le dimanche 26 mai 1996, au cours d’un week-end de foire à la gastronomie !

Cependant, pour la plupart, je n’ai jamais exposé les œuvres de cet ouvrage. J’en ai même réalisé certaines pour l’occasion à la sortie du livre en juillet 2003. Il en est ainsi de la série de nus à l’aquarelle. J’avais déjà posé les dessins, mais je n’avais jamais eu le temps de les peindre !

Un autre avantage de l’utilisation du papier, c’est qu’il permet le passage dans une imprimante. Dans l’œuvre « le musicien », j’ai réalisé le dessin  directement dans un logiciel. C’est ainsi que je l’ai sorti sur papier, et je l’ai peint enfin à la main.

https://wp.me/p9SL1V-n

Pour parfaire ma formation, j’ai voulu encore réaliser des tableaux en utilisant exclusivement sur le support papier des crayons feutres colorés. Ainsi, J’ai peint  la « Femme aux yeux bleus » et un « nu allongé ».

Je souhaite au lecteur amateur d’art autant de plaisir à la lecture de ce livre que j’ai pu avoir à la réalisation de ces œuvres sur papier !

Un exemple d’exposition d’oeuvres sur papier de Marc Chagall.

 

 

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Oeuvres sur papier”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *