Vente !

Revue Poes’Images n°0

6,90 5,00

Les dix neuf poèmes qui composent le n° 0 de la revue sont extraits de la première partie, l’Amour, du recueil Qu’en dire ? Je les a mis en image, utilisant la technique de l’aquarelle sur papier. L’œil parcourt les formes dramatisées en femme-ruban, en objets, en fleurs ou en animaux, s’échappe à la rencontre d’autres personnages au long cou, à l’ovale à la Modigliani : toute une galerie de personnages, dont Eha, la femme paysage-visage du premier poème qui a donné le titre au recueil.

D’autres héros et héroïnes sont évoqués, la Femme-Maîtresse ou la Mégère pour jouer la Comédie d’amour, durant les folles nuits ou pendant toute une Vie Mondaine.
De même le poète esquisse dans des portraits ou au travers de ses miroirs, par les mots et par les pinceaux, les figures d’Adeline et de Marguerite ou celles encore rencontrées, un enfant en tutelle, ou le beatnik au hasard des déplacements le long des masures ou sur la place du marché.

Des sentiments et des émotions, des jeux de mots qui, comme les aquarelles, rappellent les influences des surréalistes, de Breton à Dali, pour le plaisir des sens.

Un extrait de Eha, premier poème qui a donné le titre au recueil.
Eha , un nom paysage-visage
Dans les blés blonds
Trottoirs de fange
Fleurs de population et lis
Agitation de tiges
S’effriter d’une main.

Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

 

Vie mondaine

Un oisif élégant en habit de soirée
Mimait la révérence
Pour lier connaissance à l’élite mondaine.

Essuyant un refus, il reprit son salut
A grands coups de scandale
Gagner à être connu ! Quel embarras, grand dieu

Le beau monde le sait, ce n’est plus un secret,
Une réputation,
C’est la fréquentation d’un peu de savoir-vivre.

C’est la bonne manière, c’est la poignée de main
Du haut de sa Grandeur :
Ah ! Dans la vie mondaine on ne m’y verra plus !

Un oisif élégant en habit de soirée
Faisait la révérence
A l’élite mondaine par plusieurs pieds de nez !

 

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Revue Poes’Images n°0”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *